Collation des grades 2017 – La FEP décerne 483 baccalauréats


De gauche à droite: Claude Garon, rédacteur en chef, Christian Blanchette, doyen de la Faculté de l’éducation permanente, Robert Martin, président fondateur de l’AGEEFEP, récipendiaire de la médaille de la FEP, Denis Sylvain, président de l’AGEFFEP, Normand Bélisle, adjoint administratif, Nicole Janelle, webmestre/infographiste, Johanne Dupuis, adjointe administrative-comptabilité, Smail Bourakba, gérant du café étudiant La Brunante.

Une salle remplie de parents et d’amis pour une cérémonie émouvante et joyeuse : la collation des grades 2017 de la Faculté de l’éducation permanente (FEP) n’a pas dérogé à la tradition. Au total, la FEP a décerné cette année 483 baccalauréats, incluant les 78 premiers récipiendaires du premier BACCAP qu’a créé la FEP, le Baccalauréat en fondements et pratiques en sciences sociales et en santé.

Volonté de s’élever et de construire sa vie, sacrifices, persévérance, ténacité et résilience, ces mots sont revenus comme des leitmotivs dans les allocutions de Mme Louise Béliveau, la vice-rectrice aux affaires étudiantes et aux études, de M. Christian Blanchette, le doyen de la FEP, et du président de l’AGEEFEP, M. Denis Sylvain. Et pour cause, car les adultes qui parviennent à obtenir un baccalauréat en menant de front des études, des responsabilités professionnelles et, bien souvent, des responsabilités familiales doivent certes une partie de leur succès au soutien de leurs proches, mais c’est d’abord leur discipline personnelle qui leur a permis d’atteindre leur objectif.

Robert Martin reçoit la médaille de la FEP
Avant la remise des diplômes, M. Christian Blanchette, au nom du Conseil de la FEP, a remis la médaille de la Faculté de l’éducation permanente à M. Robert Martin, le président fondateur de l’AGEEFEP, qu’il a dirigée pendant 30 ans.

Cette médaille « reconnaît et souligne l’exceptionnelle contribution d’une personnalité au développement de l’éducation des adultes ». M. Blanchette a rappelé à ce propos que l’Université de Montréal est le seul établissement universitaire au Canada et probablement dans le monde où les étudiants de l’éducation permanente sont présents dans toutes les instances et comités de l’UdeM au même titre que les étudiants réguliers de premier cycle. C’est là un grand succès de l’AGEEFEP, qui a contribué ainsi à faire monter de plusieurs crans l’éducation permanente et la formation continue dans les priorités de l’Université.

Le doyen de la Faculté a par ailleurs relevé que l’action de M. Martin ne s’est pas limitée à l’Université de Montréal puisque l’Association a été à l’origine de la création de la Fédération des associations étudiantes universitaires québécoises en éducation permanente (FAEUQEP) et du Mouvement québécois des adultes en formation (MQAF) L’originalité de ce dernier réside dans le regroupement des étudiants adultes du secondaire général, du secondaire professionnel, du cégep et de l’Université. Le droit à l’éducation pour les adultes dans des conditions qui respectent leur réalité et leurs contraintes est au cœur de ces organismes et de l’action de M. Martin.

C’est avec beaucoup de modestie et de reconnaissance que le récipiendaire a reçu cet honneur en soulignant que ce fut pour lui un bonheur de diriger l’AGEEFEP et que tout cela n’aurait pas été possible sans la contribution financière des membres de l’Association.

Le message du président de l’AGEEFEP
Le président de l’AGEEFEP, M. Denis Sylvain, a rappelé pour sa part que l’AGEEFEP a défini trois dossiers prioritaires lors de sa fondation : la reconnaissance des acquis expérientiels, la création de baccalauréats avec appellation (BACCAP) et la possibilité pour la FEP d’offrir des programmes d’études supérieures.

Le Service de reconnaissance des acquis a été créé il y a quelques années, a-t-il rappelé, alors que la FEP décerne cette année ses premiers Baccalauréats en fondement et pratiques en sciences sociales et en santé. M. Sylvain a dit souhaiter que la Faculté ne s’arrête pas là et qu’elle crée d’autres BACCAP dans ses divers champs d’études.

Les statuts de l’Université limitent la FEP aux programmes de premier cycle, a par ailleurs rappelé M. Sylvain, pour qui il importe de lever cette restriction. Il souligne à ce propos : «  Ce projet rencontre de la résistance, mais les obstacles finiront sans doute par être levés dans le contexte où la transformation en cours de l’Université de Montréal mise sur l’interdisciplinarité et une plus grande collaboration entre les facultés. La FEP est à cet égard exemplaire, car tous ses programmes sont interdisciplinaires et conçus avec d’autres facultés. »

Allocution au nom des nouveaux diplômés
Toujours dans la tradition, la bachelière Manuelle Guillem-Lessard a prononcé l’allocution au nom des nouveaux diplômés, une allocution bien sentie sous le signe de l’humour, où elle a fait état de la course contre la montre dans laquelle se trouvent plongés les étudiantes et les étudiants, en particulier dans les fins de trimestre avec les travaux à remettre et les examens à préparer.

Les prix du doyen
La Collation des grades est aussi l’occasion de dévoiler les récipiendaires des prix du doyen dans chacun des certificats. Les récipiendaires de 2017 sont les suivants :

Marie-Michèle Gagnon, Accès-Fep
Karine Arbour-Riopelle, Communication appliquée
Éléonore Durocher-Bergeron, Coopération internationale
Marie-André Tennina-Dion, Criminologie
Sylvia Lévesque, Droit
Manuelle Guillem-Lessard, Études individualisées (ès arts)
Mathew Howell, Études individualisées (ès sciences)
Chiara Maria Vigliano, Français langue seconde pour non-francophones
Mariane Boies, Gérontologie
Cynthia Aumont, Gestion appliqué à la police et à la sécurité
Estelle Lajoie, Gestion des services de santé et des services sociaux
Gabrielle Payette-Hébert, Gestion philanthropique
Sylvie Presseault, Intervention auprès des jeunes : fondements et pratiques
Jennifer Pouplard, Intervention en déficience intellectuelle et en troubles du spectre de l’autisme
Thimothée Beurdeley, Journalisme
Carolanne Matteau-Roy, Petite enfance et famille : éducation et intervention précoce
Dario Bivona, Publicité
Louise Gagnon, Rédaction
Laurence Saint-Denis, Rédaction professionnelle
Dany Roberge, Relations industrielles
Charelle Bourdon-Presseault, Relations publiques
Elaine Roy, Santé communautaire
Jean-Yves Guérin, Santé et sécurité du travail
Isabelle Hardy, Santé mentale : fondements et pratiques d’intervention
Catherine Serrano-Parent, Toxicomanies : prévention et adaptation
Claudia Brunet, Traduction 1
Renaud Xavier Paquette, Traduction 2
Chloé Brassard Tremblay, Victimologie

Prix et bourses
Trois étudiantes ont reçu pour leur part un prix comportant une bourse :
Sylvie Trudel, Certificat en toxicomanies : prévention et intervention, récipiendaire de la bourse de la Fondation Jean-Lapointe
Sara Taddio, Certificat en gestion philanthropique, récipiendaire de la bourse du Conseil des arts
Miriane Demers-Lemay, Certificat en journalisme, récipiendaire du 2e prix de la Bourse Fernand-Séguin 2016

Prix d’excellence en enseignement
Enfin, la FEP attribue annuellement un prix d’excellence en enseignement. Le récipiendaire de cette année est M. Philippe Bensimon, chargé de cours en criminologie.