eCampus Québec : vers une réorganisation majeure des cours en ligne


Le projet de eCampus Québec vise à ce que tous les cours en ligne des cégeps et des universités soient disponibles sur une plate-forme commune. Cette plateforme permettrait de rattraper le retard du Québec en matière d’enseignement supérieur à distance et d’éviter que les étudiants québécois optent pour les très nombreuses offres de formation en ligne disponibles ailleurs dans le monde. Il s’agit d’ailleurs d’une revendication de longue date de l’AGEEFEP et la Fédération des associations étudiantes universitaires québécoises en éducation permanente (FAEUQEP) !

L’ampleur de cette réorganisation reste cependant à déterminer. Il pourrait s’agir d’une simple vitrine Web où seraient répertoriés tous les cours en ligne, ce qui constituerait déjà une avancée significative, mais le projet pourrait être plus ambitieux et constituer un véritable campus où les établissements collaboreraient à l’innovation et à la création de nouveaux cours virtuels.

Le modèle qui sera adopté dépendra des conclusions d’une dizaine de groupes de travail que le ministère de l’Enseignement supérieur a créés pour discuter notamment du financement de la plate-forme, du partage des revenus entre les établissements qui y offriront des cours, de la qualité de ces derniers et de la reconnaissance des acquis.

Selon de récentes données, le eCampus Ontario, qui a été créé en 2015, est particulièrement populaire chez les 25-34 ans et il en sera vraisemblablement de même au Québec. Cette tranche d’âge est d’ailleurs la plus nombreuse dans la population étudiante de la FEP, où quelque 1 200 personnes sont inscrites à au moins un cours à distance; parmi celles-ci, un peu plus de 500 n’ont que des cours à distance.

Selon l’échéancier actuellement prévu par le ministère, les cégeps et les universités devront s’entendre d’ici l’été sur la nature de la plate-forme commune. Celle-ci pourrait être opérationnelle au cours de l’année 2019.