Financement des universités – Priorité à l’accessibilité pour tous


Toute modification de la formule de financement des universités doit garantir l’accessibilité pour tous ceux et celles qui en ont le désir et le talent, peu importent leur âge et leur condition sociale.

Tel est le point de vue qu’a fait valoir la Fédération des associations étudiantes universitaires du Québec en éducation permanente (FAEUQEP) dans le cadre de la seconde phase des travaux du Chantier sur le financement des universités.

Rappelant que quelque 75 000 personnes sont inscrites dans des programmes de certificats, divers programmes courts et des diplômes d’études supérieures spécialisées (DESS), la Fédération souligne qu’à la différence des autres provinces canadiennes, les universités québécoises accueillent dans ces programmes un grand nombre de personnes de plus de 25 ans en quête de perfectionnement
professionnel, de réorientation de carrière ou d’enrichissement culturel. Il s’agit là d’une richesse de notre système universitaire, non d’une tare, comme l’affirment toujours un certain nombre d’universitaires traditionnels.

Les représentants de la Fédération estiment que les responsables du chantier semblent avoir bien reçu ce message, mais il faudra attendre au mois de juin, moment où sera déposé le Rapport final, pour savoir exactement quelles seront les orientations retenues.

Lire le mémoire (pdf) – cliquez ici!